De la visite du Grand Nord! Le harfang des neiges

Les journaux, magazines et sites Web rapportent de plus en plus souvent la présence de harfangs des neiges dans nos parages. Cet hiver particulièrement, ils sont nombreux à venir faire un tour plus au sud, tant au Canada qu’aux États-Unis, un parcours migratoire rarissime pour cette espèce. Les spécialistes qualifient du terme « irruption » toute migration importante d’oiseaux hors de leur parcours habituel.

Bien que le harfang des neiges reste généralement fidèle à des territoires situés plus au nord des Grands Lacs, il s’est aventuré cette année aussi loin que le sud de la Floride. Pour les amants de la faune ailée qui résident plus au sud, cette irruption constitue donc une rare occasion d’observer cet oiseau magnifique. Le phénomène peut mettre des décennies avant de se reproduire.

Ce qu’il faut savoir du harfang des neiges 

Son aspect : Le harfang des neiges est un gros oiseau. Il a la tête ronde et beaucoup de plumes aux pattes. Quand il est immobile au sol, il paraît très large à la base. Sa couleur blanche est sa caractéristique la plus distinctive. Les mâles ont les yeux jaunes, ils sont plus pâles que les femelles et blanchissent davantage en vieillissant.

Ses mets préférés : Le harfang des neiges est un carnivore et se nourrit d’animaux aussi petits que des rongeurs, tel le lemming, et aussi gros que des lièvres. Il leur arrive de se nourrir d’autres oiseaux, aussi gros que des bernaches ou des oies de taille moyenne. Un harfang des neiges adulte fait bombance en mangeant jusqu’à cinq lemmings en une seule journée!

Vous voulez protéger les oiseaux qui rôdent dans vos parages et éviter qu’ils deviennent la proie des harfangs des neiges ou d’autres rapaces? Installez des cabanes d’oiseaux et assurez un couvert de branchages qui serviront de refuges aux espèces plus à risque.

Quand et comment observer un harfang des neiges?

L’hiver est la seule période où il est possible d’observer cet oiseau dans nos contrées situées plus au sud. Le harfang des neiges passe en effet les autres saisons près du cercle polaire arctique. Contrairement à ses confrères hiboux qui sont des rapaces nocturnes, le harfang des neiges chasse pendant le jour. Il fréquente des espaces ouverts, sans arbres, où il s’assoit à l’affût de ses proies.

Selon les habitués, c’est au lever et au coucher du soleil que les chances d’observer un harfang des neiges sont les meilleures. Balayez du regard les poteaux de clôtures, les toits, les poteaux électriques ou de téléphone de même que tout endroit surélevé où l’oiseau se perche pour scruter les parages. À la mi-mars, l’oiseau s’envole normalement vers ses terres nordiques, ce qui représente une occasion de plus, quoique brève, de l’observer.

La première chose à faire quand vous apercevez un harfang des neiges est de demeurer calme, même si un tel spectacle est des plus excitants. La consigne est la suivante : garder le silence, se maintenir à une bonne distance et restreindre l’usage de tout appareil (d’éclairage, d’enregistrement sonore, ou autres) susceptible d’affoler l’oiseau. Même si ce dernier ne semble pas réagir à votre présence, il est recommandé de ne pas s’en approcher, et même de s’en éloigner s’il se met à vous regarder fixement.

Bonne observation! Et faites-nous signe si vous apercevez un harfang des neiges.

Comments are closed.