Ménage de printemps — Pensez aux oiseaux!

Plus qu’une besogne à effectuer à l’intérieur de la maison, le ménage printanier commande aussi de mettre le nez dehors! Voici quelques tâches préparatoires au retour saisonnier de nos visiteurs ailés.

1. L’inspection des mangeoires et des nichoirs 

Avant même que la fièvre d’un printemps tant attendu vous amène à remplir vos mangeoires, une inspection minutieuse de celles-ci s’impose. Ainsi que celle des nichoirs. Les rigueurs de l’hiver peuvent en effet endommager mangeoires et nichoirs, et ce, de plusieurs façons potentiellement nuisibles aux oiseaux : éclats de plastique, échardes, fissures, clous exposés, etc.

Procédez à un examen visuel. Recherchez toute forme de dommages. Une infiltration d’eau peut nuire au confort des oiseaux, ou encore constituer un risque pour leur santé en faisant pourrir le contenu des mangeoires. Assurez-vous que les ports d’alimentation et les perchoirs sont bien en place et solidement fixés. Il est toujours possible d’effectuer soi-même quelques réparations mineures, mais pour la santé et la sécurité des oiseaux, il faut parfois songer à remplacer tout simplement les mangeoires.

2. L’entretien des mangeoires et des nichoirs

Un bon nettoyage des mangeoires et des nichoirs consiste d’abord à les laver soigneusement avec de l’eau et du savon et à bien les rincer. Les mangeoires peuvent alors être désinfectées en les immergeant dans de l’eau de Javel à 10 % ou en les aspergeant de solution chlorée à l’aide d’une bouteille atomiseur. Assurez-vous de déloger toute particule incrustée dans le moindre recoin. Laissez sécher à fond, à l’air libre, les nichoirs avant de les réinstaller et les mangeoires avant de les remplir. Il est d’ailleurs recommandé de nettoyer ces dernières à chaque remplissage.

3. Nettoyer sans faire le vide

En débarrassant la cour de ses brindilles, branches ou feuilles, songez à laisser à la portée des oiseaux quelques matériaux nécessaires à la construction de leurs nids. Portez une attention particulière à l’espace situé sous les mangeoires. Gardez-le exempt de toute nourriture stagnante susceptible d’attirer la vermine ou de causer du tort à votre jardin. Un simple coup de balai peut suffire. Un aspirateur de jardin s’avère utile pour accomplir la tâche. Un boyau d’arrosage peut aussi servir pour nettoyer le sol au-dessous des mangeoires. Tous ces débris sont certes composables.

4. Servez la nourriture appropriée

Les mangeoires sont propres et bien en place. Il faut maintenant les remplir. Au printemps, ajoutez à leur contenu habituel des fruits et des coquilles d’œuf broyées et cuites au four. Si la nature printanière semble généreuse en nourriture pour les oiseaux, ces derniers sont affamés à la suite de leur migration chez nous. Ils profiteront certainement d’éléments nutritifs supplémentaires lors de cette saison qu’ils consacrent à construire leurs nids et à se reproduire.

Pour de meilleurs résultats, optez pour des mélanges fruités tels qu’Armstrong Tenace, Éclatant ou Pure. Et avec le retour des roselins et des chardonnerets, utilisez nos produits Armstrong Chardon, Fringillidé Préféré ou Certifié Or. Et bonne observation d’oiseaux!

Enfin le printemps est là avec ses décors, ses parfums et, grâce aux oiseaux qui fréquentent nos parages, avec ses mélodies! Et vous, de quelles espèces d’oiseaux souhaitez-vous la visite ce printemps dans votre jardin?

Comments are closed.